Dimanche 22 septembre 2019
L’Espagne a capella
Un éventail de polyphonies pour franchir le temps
Iberia

Après une flânerie le long de la Loire (voir ici), une balade dans la péninsule ibérique : Joël Suhubiette aime les voyages. Le premier le menait au fil du fleuve en compagnie de l’Ensemble Jacques Moderne, le second suit le fil du temps avec Le Chœur de chambre Les Eléments. Le périple commence au XIIIème siècle avec Alphonse X Le Sage qui s’intéresse plus aux arts qu’aux contingences matérielles, ce qui en fait un piètre roi mais un bon musicien dont l’une des Cantigas de Santa Maria ouvre ce programme. L’étape finale se situe en 2015, l’année où l’Espagnol Iván Solano, d’une part, et le Portugais António Chagas Rosa, de l’autre, composent à la demande des Eléments des pièces pour dix-huit voix solistes. Le premier tarabuste la polyphonie, joue habilement sur les aigus et les effets pour équilibrer son et sens ; le second échafaude une méditation à partir des prophéties de la Sibylle de Cumes. Entre les deux, quelques princes de la polyphonie du Siècle d’or espagnol, Victoria, Guerrero, Cardoso… En choisissant une Espagne a capella, Joël Suhubiette n’emprunte pas la voie la plus festive, mais Les Eléments est un ensemble habitué aux défis et aux parcours un peu abrupts dont il franchit les obstacles avec agilité.
Gérard Pangon

Alfonso X El Sabio : Santa Maria, Strela do dia – Codex Las Huelgas – Tomas Luis de Victoria : Alma Redemptoris mater ; Super Flumina Babylonis ; O Magnum Mysterium – Iván Solano : Cielo Arterial ; Francisco Guerrero : Canciones y villanescas espirituales – Duarte Lobo Audivi vocem de cælo – António Chagas Rosa : Lumine Clarescet – Manuel Cardoso : Lamentatio
Les Elément
Direction musicale : Joël Suhubiette
1 CD Mirare MIR 344
56 min

mis en ligne le jeudi 1 août 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.