Vendredi 18 octobre 2019
Hahn, Schäffer, Goerne : Bach sans bœuf
Trois vedettes en perdition
Violin and voice

Voilà comme une belle idée peut être gâchée par une réalisation sans... idées. Puisque dans sa musique sacrée Bach a écrit des morceaux d’anthologie pour le violon, pourquoi pas, s’est demandée Hilary Hahn, une anthologie de ces airs où le violon fait duo avec la voix ? Il ne restait à la violoniste qu’à trouver deux chanteurs prêts à jouer le jeu, et un orchestre. Encore fallait-il que la belle équipe réunie soit animée par un propos clair sur ce qu’on veut faire avec ces bijoux. Et c’est là que tout va à vau-l'eau : accompagnés par un orchestre en pilotage automatique dans un style ni traditionnel ni moderne (c’est-à-dire baroqueux) mais tout simplement amorphe, Christine Schaeffer et Matthias Goerne semblent mal à l’aise dans un costume mal taillé pour eux. La soprano, notamment, peine à dégager la moindre émotion, comme dans cet air de la Messe en si mineur chanté comme par un automate. Le meilleur reste souvent le violon de Hilary Hahn, mais n'en fait-elle pas justement trop ?
Pablo Galonce

Airs et duos de la Passion selon Saint Matthieu, Messe en si mineur, cantates...
Christine Schäffer (soprano), Matthias Goerne (baryton), Hilary Hahn (violon)
Orchestre de Chambre de Munich
Direction musicale : Alexander Liebreich
1 CD Deutsche Grammophon
56 min

mis en ligne le lundi 25 janvier 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.