Jeudi 26 mai 2022
Guirlande spectrale
Le violon de Hae-Sun Kang ornementé par Boulez et Manoury
Électron libre

Partenaire indéfectible de l’Ensemble Intercontemporain qu’elle a rejoint en 1994, après avoir été premier violon de l’Orchestre de Paris, Hae-Sun Kang enseigne également au CNSM de Paris. Tirée d’…explosante fixe… pour ensemble  (73/94), Anthèmes I est une pièce brève pour violon seul composée en 1991 qui, six ans plus tard, devint Anthèmes 2 – dont la violoniste fut la créatrice au Festival de Donaueschingen. Typique du « dernier » Boulez, la partition repose sur une manipulation électronique en temps réel des lignes du violon : chacune ornementée, brouillée, transposée et décalée dans le temps « comme dans un canon ». Quelque vingt ans après le premier enregistrement qu’elle en réalisa (DG), Hae-Sun Kang réussit cet exploit d’une version encore plus ardente, avec un violon bien présent. Une manipulation du spectre à retrouver dans Partita II de Philippe Manoury créé par sa dédicataire Hae-Sun Kang, au festival Messiaen au Pays de la Meije en 2012 et qui, sur une durée voisine à celle d’Anthèmes 2 (une vingtaine de minutes), développe une écriture plus resserrée qui « hoquette » tout en dialoguant avec des « structures électroniques autonomes » (Manoury). Également pour violon et électronique, l’anonyme Atlas II du jeune Sasha J. Blondeau (né en 1986), souffre de la comparaison avec les deux compositions précédentes, autrement plus incarnées.
Franck Mallet

Boulez : Anthèmes 2 (1997) - Manoury : Partita II (2012) - Blondeau : Atlas II (2019)
Hae-Sun Kang (violon)
1 CD Klarthe K 110
59 min

mis en ligne le mardi 29 juin 2021

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.