Jeudi 20 juin 2019
God save the King (Arthur)
Magnifique version du chef d'œuvre de Purcell par Vox Luminis
King Arthur

A la fin des années soixante-dix, le cinéma fait sortir King Arthur du cercle classique : l’Air du froid devient un tube grâce à la fin du Molière d’Ariane Mnouchkine, et, surtout, au début d’A nos amours, le film de Maurice Pialat, avec une interprétation du contre-ténor pop-rock Klaus Nomi. En fait, le semi-opéra (chanté et parlé) de Purcell est une succession de morceaux de bravoure, une sorte de puzzle où voisinent magie et maléfices, chœurs glorieux et pastorales, danses et rêveries, solos de nymphes, duos amoureux et sinfonias instrumentales. L’histoire pourrait se résumer à un affrontement des bons et des méchants, des Bretons contre les Saxons, mais l’itinéraire amoureux du roi Arthur et les interventions de personnages surnaturels ajoutent un brin de fantaisie, de morale et de philosophie qui la tire vers la féérie, et la musique de Purcell en crée toute l'atmosphère. Familier de cette œuvre depuis longtemps, Vox Luminis se l’approprie ici de façon magistrale, avec cet effet de troupe qui constitue (avec l'enthousiasme) l’une des grandes forces de la formation dirigée par Lionel Meunier. Comme dans la partition de Purcell où les dieux sont tous au même régime, il n’y pas les solistes et les choristes, mais un ensemble au sens plein du terme, d’où cette sensation d’unité, de clarté, de naturel : ce King Arthur respire l’évidence. Qui plus est, pour donner plus de relief à cette partition essentiellement pour cordes, Vox Luminis fait intervenir des hautbois, des flûtes, des bassons et des timbales judicieusement utilisés, ce qui ajoute au charme de cette version.
Gérard Pangon

King Arthur or the british Worthy
Vox Luminis
Direction musicale : Lionel Meunier
2 CD Alpha Classics Alpha 430 (Outhere)
1 h 38 min

mis en ligne le jeudi 24 janvier 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.