Mardi 15 octobre 2019
Gimmicks baroques
Currentzis transforme Rameau en machine à effets
Rameau The Sound of light

Longtemps, pour connaître Rameau, à défaut d’enregistrements complets, il a fallu se contenter de suites tirées des opéras. Ce n’est pas une mauvaise porte d’entrée vers un compositeur qui a su se servir si bien de l’orchestre. Pour le montrer, Marc Minkowski était allé plus loin en concoctant une « symphonie imaginaire », anthologie des meilleurs moments de l’auteur des Indes galantes sortie chez Archiv. Dans la même veine, l’inclassable Teodor Currentzis pioche maintenant dans les grandes pages et dans les tubes pour s’offrir un panorama aussi varié que possible de l’univers sonore de Rameau : des orages, des bruits de guerre, des chaconnes, des danses, rien ne manque. Le chef de l’opéra de Perm, où ce disque a été enregistré dans des conditions de studio idéales comme aujourd’hui on n'en entend plus, a à l’évidence bien travaillé avant de se embarquer dans ce parcours et on ne le prendra pas en défaut de style. Mais dégagées de leur contexte, ces pages sont la proie de tous les excès : Currentzis n’aime pas le juste milieu et souligne jusqu’à la caricature les traits les plus saillants. Cet acharnement transforme presque chaque morceau en machine à effets, une opportunité de faire briller l’ensemble, bluffant de virtuosité, mais tournant à vide.
Pablo Galonce

Extraits de Les Fêtes d'Hébé, Zoroastre, Les Boréades, Les Indes Galantes, Platée, Six concerts, Naïs, Hippolyte et Aricie, Dardanus, Castor et Pollux
Nadine Koutcher (soprano), Alexei Svetov (basse)
MusicAeterna
Direction musicale : Teodor Currentzis
1 CD Sony Classical 88843082572
1 h 06 min

mis en ligne le mardi 25 novembre 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.