Mardi 15 octobre 2019
Foucades intempestives
Avec Schumann, Lise de la Salle emploie la manière forte
Kinderszenen - Abegg-Variationen - Fantasie

« Bien que Schumann soit un des compositeurs qui m’apportent le plus, j’ai longtemps attendu pour le jouer sérieusement, » déclare Lise de la Salle, née en 1988 mais concertiste depuis l’âge de neuf ans. Que n’a-t-elle cultivé l’esprit d’enfance, conjugué à sa précoce maturité, pour donner les Kinderszenen (Scènes d’enfant) idéales ? Que n’y a-t-elle puisé le « désir pur » qu’elle voit dans les Variations Abegg, l’opus 1 de Schumann ? Depuis l’âge où ses condisciples se cherchent, elle a un ton et un son, une personnalité qui fascine ou dérange. Alors pourquoi surligner chaque intention, appuyer le moindre accent pour relancer le discours ? Dans le premier mouvement de la Fantaisie - quintessence de la souffrance et de l’extase amoureuses dédiée à Liszt -, elle obéit à Schumann (« A jouer d’un bout à l’autre d’une manière fantastique et passionnée ») et trouve, dans la suite, matière à employer sa forte personnalité, au prix, encore une fois, de foucades intempestives. « Le voyage musical a besoin de contrastes, » déclare-t-elle encore. Qui peut le plus…
François Lafon


Kinderszenen - Abegg-Variationen - Fantasie
Lise de la Salle (piano)
1 CD Naïve V 5364
1 h 01 min

mis en ligne le samedi 17 mai 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.