Dimanche 2 octobre 2022
Flûte en fête
Florilège malicieux et tendre par Raquele Magalhães
Patchwork

Trop facile, diront les mauvais esprits, trop banal d’intituler un album Patchwork, comme pour se dispenser de trouver un dénominateur commun à des œuvres réunies pour la circonstance. Mais ce serait confondre patchwork et fourre-tout, oublier qu’un assemblage de morceaux judicieusement choisis donne à chacun d’eux un rayonnement nouveau. D’abord, cette compilation ne doit rien au hasard : elle relève d’une certaine idée de la musique de chambre en Europe de l’est dans la première moitié du XXème siècle. Si George Enescu, Sergueï Prokofiev et Erwin Schulhoff sont nés à la fin du XIXème dans cette partie du monde, Robert Muczynski, américain né en 1929 et mort en 2010, fait partie de ces néoclassiques influencés par les compositeurs du Vieux continent, Bartok en ce qui le concerne. Qui plus est, chacun d’eux n’a pas manqué de tendre une oreille vers le jazz, ce qui s’entend dans les rythmes et certaines sonorités. Ensuite, cette mosaïque réunit des morceaux fameux, comme la Sonate de Prokofiev et celle de Muczynski, et propose de beaux enchaînements : passages piquants, grandes plages de mélancolie, intermèdes malicieux, avancées énergiques… Enfin, l’interprétation de Raquele Magalhães est d’une telle musicalité qu’elle rend chaque pièce extraordinairement vivante, qu’elle soit légère ou infiniment triste, sautillante ou délicieusement romantique.
Gérard Pangon

Enescu : Cantabile et Presto – Schulhoff : Sonate pour flûte et piano – Prokofiev : Sonate pour flûte et piano op.94 – Muczynski : Sonate pour flûte et piano op.14
Raquele Magalhães (flûte), Sanja Bizjak (piano)
1 CD Evidence EVCD025
52 min

mis en ligne le mercredi 29 juin 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.