Lundi 20 mai 2024
Fauve party
Sortilège à 4 mains avec Geister Duo dans Debussy et Stravinsky
Geister Duo

D’une « précision d’acier » (Jankélévitch), comme toute l’œuvre de la maturité de Debussy, les six Épigraphes antiques (1915) pour piano à 4 mains cultivent cependant un art du chatoiement, du dégradé et de la nuance qui les relient aux formes ondoyantes des si mystérieux Préludes. Un univers impalpable, une rêverie antique dont la source se situe dans de brefs interludes, ceux destinés quinze ans plus tôt à accompagner une lecture des Chansons de Bilitis de Pierre Louÿs, telle cette troisième épigraphe Pour que la nuit soit propice, danse dégingandée, voire désarticulée – la quatrième Pour la danseuse aux crotales – ou suspendue – final de la cinquième Pour l’Égyptienne – jusqu’à l’envoûtement languide de la dernière Pour remercier la pluie au matin – que le Geister Duo enchaîne non sans finesse avec l’arrangement pour quatre mains (signé Ravel en 1910), du célèbre Prélude à l’après-midi d’un faune, dont les deux interprètes restituent le charme dolent au travers d’un piano idéalement translucide. Debussy fut fasciné par le ballet Petrouchka (sous-titré « scènes burlesques en quatre tableaux »), dont il louait la « magie sonore » et le « sortilège ». La transcription pour 4 mains par son auteur, Stravinsky, en 1920, bondit d’autant plus, et avec malice – la Valse ! –, sous les doigts de David Salmon et Manuel Vieillard – pétillant duo de choc et de braise.   
 
Franck Mallet

Debussy : Six Épigraphes antiques - Debussy-Ravel : Prélude à l'après-midi d'un faune - Stravinsky : Petrouchka
Geister Duo
1 CD Mirare MIR 656

mis en ligne le vendredi 29 septembre 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.