Mercredi 24 octobre 2018
Esprit d’aventure
Lorenzo Gatto et Julien Libeer poursuivent leur dialogue beethovénien
Sonates n° 1, 10 et 5 "Printemps"

« Quatre Sonates restent à graver, et impossible de savoir où nous mènera Beethoven. Mais on ne s’inquiète plus. On se laissera surprendre » Entre janvier 2016 à La Chaux-de-Fonds (Suisse) et décembre 2017 à Hilversum (Pays-Bas), Lorenzo Gatto et Julien Libeer ont peaufiné leur Beethoven. Le premier volume (voir ici) commençait par l’illustre « Kreutzer » (n° 7) et remontait le temps (n° 4 et 2) ; celui-ci se termine par la populaire (si l’on peut dire) « Printemps » (n°5), précédée de la 1ère et de l’ultime 10ème. Un ordre dispersé qui n’a rien d’arbitraire, la 10ème regardant en arrière vers les encore classiques premières, et la médiane « Printemps », première des dix en quatre mouvements, ayant été esquissée … avant la 1ère. Toujours soucieux d’équilibre aussi, et des préséances variables entre les deux instruments : pour cela le pianiste a troqué son Steinway contre un piano de concert à cordes parallèles (spécialité du facteur Chris Maene) cherchant à concilier la chaleur des instruments historiques et la puissance des instruments modernes. Tout cela définit cette (future) intégrale qui se démarque des nombreuses autres, la souplesse et l’élégance du violon de Gatto s’accordant avec d’infinies nuances à la précision du piano de Libeer. Cet esprit d’aventure donne, entre autres, une « Printemps » comme on en rêve.
François Lafon 

Sonates pour piano et violon n° 1, 10 et 5 "Printemps"
Lorenzo Gatto (violon), Julien Libeer (piano)
1 CD Alpha-Classics Alpha 407
1 h 11 min

mis en ligne le lundi 8 octobre 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.