Vendredi 23 février 2024
Éclats multiples
Une version kaléidoscopique du testament de Bach
Lemniscate - The Art of fugue

Oeuvre encyclopédique, exercice théorique et testament inachevé (inachevable ?) du compositeur, trop de choses font de l’Art de la fugue un problématique cas unique. L’indéfinition sur l’effectif demandé y est pour beaucoup dans la manière dont les interprètes s’en prennent à cette suite de canons et fugues sur un thème matriciel dont Bach exploite les infinies possibilités. Si d’autres cherchent à tout prix l’unité du cycle, le New Collegium et Claudio Ribeiro proposent ici une « orchestration » taillée sur mesure pour chaque morceau, du simple clavecin au grand ensemble (cordes, flûte à bec, bois, trombone... ), ouvrant de perspectives différentes à chaque page. Rien d’abstrait ou d’aride dans cette lecture vibrante, basée sur l’autographe de Bach et qui fait le pari du plaisir de jouer pour mieux faire entendre, entre la version toute en alacrité de Reinhard Goebel (Archiv) et la majestueuse vision de Jordi Savall (Alia Vox). Après le début serein au clavecin solo, cet Art de la fugue n’est pas un long fleuve tranquille : contrepoint 9 diablement virtuose, fugue « in stilo francese » qui sonne, toute en rythmes pointés, plus Lully et Rameau que jamais, canons où les cordes seules nous projettent dans les derniers quatuors de Beethoven, les télescopages sont parfois vertigineux. La prise de son dessine parfaitement la trajectoire de chaque instrument avec une précision qui rend encore plus limpides les contrepoints. Magistral.

Pablo Galonce


L'Art de la fugue BWV 1080
New Collegium
Direction musicale : Claudio Ribeiro
1 CD Ramée RAM2208 (Outhere)
1 h 13 min

mis en ligne le lundi 6 mars 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.