Lundi 14 octobre 2019
Douze concertos sans colère
Un Haendel propre mais sans brio
Concerti grossi op. 6

Quand ses opéras et ses oratorios lui laissent un peu de temps, Haendel trouve encore de l'énergie pour composer des concertos. Et comme pour sa musique vocale, le modèle est toujours italien : dans sa collection de concerti grossi op. 6 (1739) on reconnaît l'influence d'Arcangelo Corelli, le compositeur à la mode à Rome quand le jeune Haendel fait un passage pendant ses années de formation, et toujours un best-seller en Angleterre plus de trente ans après. L'épigone, qui recycle pas mal de thèmes utilisés déjà ailleurs quand il ne s'agit pas d'emprunts à d'autres compositeurs, n'est pas toujours à la hauteur de son illustre modèle. Mais ces douze concertos ne manquent pas de qualités, encore faut-il les mettre en valeur. Tous les orchestres baroques anglais depuis trente ans ont laissé leur version de cette collection, et The Avison Ensemble se situe dans cette même lignée très british : exécution impeccable, justesse sans défaut, cohérence et équilibre, les musiciens de Pavlo Beznosiuk ont ce qu'il faut pour briller, aidés en plus par une belle prise de son. Mais l'interprétation est tellement uniforme, la prise de risques est si infime, qu'une impression de lassitude s'installe avant même qu'on ait finit d'écouter le premier CD. Ce n'est pas cette lecture carrée qui va faire gommer la réputation de "Haendel compositeur au kilomètre"...
Pablo Galonce

Concerti grossi op. 6
The Avison Ensemble
Direction musicale : Pavlo Beznosiuk
3 SACD Linn CDK 362
2 h 39 min

mis en ligne le lundi 16 août 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.