Mardi 15 octobre 2019
Dialogues d’exilés
Gergiev plus à l’aise chez Stravinsky que chez Rachmaninov
Symphonic Dances

Nostalgiques, les Danses Symphoniques de Rachmaninov, explosive la Symphonie en trois mouvements de Stravinsky. Bonne idée de coupler ces réactions – chacune en trois  volets - de deux Russes aux tempéraments opposés, tous deux expatriés en Amérique durant la seconde Guerre mondiale. On s’attendrait à ce que Valery Gergiev, dans ce concert enregistré live en 2009 avec un LSO en grande forme, soit mieux à son affaire dans le grand déploiement orchestral de Rachmaninov. Or il est lourd dans le premier mouvement, pompeux dans le dernier, et il ne se rattrape que dans le deuxième, grande valse sans cesse interrompue, évoquant de loin La Valse de Ravel. Mieux vaut, pour découvrir ce testament orchestral du roi du piano, s’en tenir à l’excellente version de Vladimir Ashkenazy avec le Concertgebouw d’Amsterdam. Gergiev est beaucoup plus convaincant dans la Symphonie en trois instantanés inspirés à Stravinsky par des films d’actualité relatant la guerre en Europe, comme si son hyperactivité de chef omniprésent trouvait son reflet dans cette musique survitaminée.
François Lafon

Danses Symphoniques - Symphonie en trois mouvements
London Symphony Orchestra
Direction musicale : Valery Gergiev
1 SACD LSO Live LSO0688
59 min

mis en ligne le dimanche 22 avril 2012

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.