Jeudi 17 octobre 2019
Des tziganes dépaysés
La violoniste Sarah Nemtanu rhabille Ravel et Enescu
Gypsic

De même qu'il y a des fruits de saison, il y a des CD de saison. Voir les premières fraises au printemps titille les papilles et laisse augurer d'un été heureux. Voir apparaître début juin un CD intitulé Gypsic donne envie d'aller passer le mois d'août en Europe Centrale ou rappelle une soirée tsigane folklorique mémorable au Festival International de Confolens en Charente. D'ailleurs, Sarah Nemtanu commence dans cette perspective, avec la célèbre Czardas de Vittorio Monti où les effets d'archet font toujours merveille, Stéphane Grappelli, qui l'adorait, le savait bien. Mais plutôt que de continuer avec ce genre de répertoire, la violoniste préfère orner d'un ton tzigane des œuvres un peu plus sérieuses même si elles ont été écrites dans cet esprit. Seulement avec Ravel ou Enesco, malgré une évidente et louable volonté de décontracter des partitions qui ne le sont pas toujours, le résultat n'est pas vraiment convaincant : la présence de Chilly Gonzalès, musicien à la mode, les transcriptions de tout poil, le jeu sur les rythmes, tout sent la fabrication. Un peu comme si on ajoutait quelque poudre de perlimpinpin afin de faire passer les fraises produites sous tunnel en Belgique pour de la Mara des bois venue de Dordogne.
Gérard Pangon 

Monti : Czardas - Ravel : Tzigane, Berceuse sur le nom de Gabriel Fauré, Sonate pour violon et piano (Blues) - Enescu : Sonate pour violon n°3 - Sarasate : Zigeunerweisen - Boulanger : My Prayer
Sarah Nemtanu (violon), Chilly Gonzalès (orgue, piano, percussion) Romain Descharmes (piano), Iurie Morar (cimbalum)
Direction musicale : Aurélien Azan Zielinski
1 CD Naïve V 5235 (2010)
1 h 03 min

mis en ligne le dimanche 11 juillet 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.