Mercredi 22 janvier 2020
Cruelle amazone
Mythologie revisitée par Kleist et mise en musique par Pascal Dusapin
Pascal Dusapin - Penthesilea

Créé par son commanditaire, La Monnaie de Bruxelles, en 2015, Penthesilea, neuvième ouvrage lyrique du Français Pascal Dusapin (né en 1955), tire son livret du drame de Kleist (1808) – où le romantique allemand oppose l’individu à l’ordre social, à l’imitation du théâtre grec dont il reprend les règles : unité de temps, nombre de scènes, représentation de la cruauté dans l’esprit d’Euripide, etc. Chanté dans la langue originale, le livret a été coadapté par le compositeur et Beate Haeckl. À la sauvagerie et l’horreur du personnage de la reine des amazones, qui anéantit ses ennemis et son amant Achille en les faisant dépecer par ses chiens, Dusapin oppose le raffinement insidieux de cordes effleurées, à l’image du soliloque de la harpe en introduction et d’un cymbalum orientalisant déployé à la scène 11, et de vents tourmentés, comme ce précipité de hautbois, basson et flûtes (scène 7). Moins heureux, hélas, ces cuivres stridents néo straussiens (Salomé !) éculés, exploités à satiété depuis Varèse et Berio, que l’on oublie face à l’incandescente prestation de Natascha Petrinsky, mezzo-soprano dont l’aigu percutant comme le grave abyssal donnent chair à la furieuse Penthésilée – à l’unisson avec celui, plus modeste, d’un des fidèles du compositeur, le baryton-basse Georg Nigl.        
   Franck Mallet

Dusapin : Penthesilea
Nathascha Petrinsky (Penthesilea), Marisol Montalvo (Prothoe), Georg Nigl (Achilles), Werner van Mechelen (Odysseus), Eve-Maud Hubeaux (Oberpriesterin)
Chœur et Orchestre de La Monnaie
Direction musicale : Franck Ollu
2 CD Cypres CYP4654
1 h 30 min

mis en ligne le dimanche 15 décembre 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.