Jeudi 17 octobre 2019
Confidences sans sous-titres
Measha Brueggergosman réinvente la mélodie sans paroles
Night and Dreams

« Nous voulions de la belle musique, une musique qui n’ait pas nécessairement besoin d’être traduite, » déclare Measha Brueggergosman. C’est bien là le problème. Cette Canadienne à la personnalité éclectique, en qui certains - à commencer par sa maison de disques Deutsche Grammophon – voient une Jessye Norman de l’ère du cross over, a créé la surprise il y a deux ans avec un album intitulé … Surprise, où elle mélangeait les styles et les époques. Cette fois, sous le titre jazzy de Night and Dreams, elle plonge dans les clairs obscurs de la mélodie française et du lied allemand, avec un peu de Falla et de Montsalvatge pour faire bonne mesure. Les tubes se succèdent, artistement agencés. Mais il aurait fallu que l’interprète s’appuie sur ce cheminement qui va du Clair de lune de Fauré à la Ständchen de Strauss, avec des escales chez Debussy (Beau Soir), Liszt (Oh ! Quand je dors), Schubert (Nachtstück D 672) et Reynaldo Hahn (L’Heure exquise), pour finir par le moins connu Sleep de Peter Warlock (1894-1930). Or elle chante tout dans le même style croonant, et dans un espéranto dépourvu de consonnes, d’où émergent parfois des bribes de phrases indiquant que nous sommes chez Duparc plutôt que chez Brahms. C’est dommage : Measha Brueggergosman a un timbre inégal, une homogénéité vocale aléatoire, mais une personnalité intéressante, et peut sûrement mieux faire, pour peu qu’on arrête de la considérer comme un simple produit marketing.
François Lafon

Mélodies et lieder de Debussy, Strauss, Brahms, Liszt, Duparc, Fauré, Montsalvatge, Hahn, Poulenc, Schubert, Hime, Chausson, De Falla, Wolf, Mozart, Warlock
Measha Brueggergosman (soprano), Justus Zeyen (piano)
1 CD Deutsche Grammophon 477 8101 (2010)
1 h 05 min

mis en ligne le dimanche 13 juin 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.