Mercredi 24 avril 2019
Code postal 16
La Guilde des Mercenaires réinvente San Marco en Charente
Mottetti e Canzoni virtuose

Après un premier album dévolu au Vénitien Bassano (voir ici), le corniste Adrien Mabire, à la tête de sa Guilde des Mercenaires, continue d’explorer le répertoire riche et varié des Italiens de la Renaissance. Au lieu de jouer cette musique avec un orgue coffre, de style « positif » à la sonorité réduite, Mabile justifie son choix d’utiliser au contraire un véritable orgue d’église, l’instrument auquel ces partitions étaient destinées. Le choix s’est donc porté pour les Français sur celui de Saint-Amant de Boixe, en Charente, sur les conseils de l’organiste Jean-Luc Ho. Le cornet, ici en majesté comme dans tout le Seicento italien, dialogue à sonorité égale avec l’orgue dans des œuvres de Tartagino, Fontana, Valentini, Cima, Bertoli et Marini – exceptionnel duo cornet et orgue  pour Pulchra es amica mea de Palestrina. La surprise de ces mélodies enchanteresses se renouvelle avec la soprano Violaine Le Chenadec, interprète si délicate de ce même Pulchra es amica mea, où trois flûtes et l’orgue la rejoignent. Plénitude et relief sonore, équilibre et combinaisons hardies (virtuosité du basson et de l’orgue de la Sonata prima de Bertoli) : la Guilde des Mercenaires réinvente San Marco en Charente !  
Franck Mallet

Mottetti e Canzoni virtuose de Palestrina, di Lasso, Bertoli, Castello, Cima, Fontana, Martini, Riccio, Rose, Tartaglino, Valentini
Violaine Le Chenadec (soprano), Jean-Luc Ho (orgue), Adrien Mabire (cornet, flûte)
La Guilde des Mercenaires
1 CD L'Encelade ECL 1703 (dist. Socadisc et Believe Digital)
1 h 07 min

mis en ligne le lundi 1 avril 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.