Mardi 21 août 2018
Chevaux ou chat ?
Un Acis et Galatée bizarrement balancé
Handel - Acis and Galatea

Divertissement pastoral en un acte, cet Acis et Galatée fut composée en 1718 par Haendel lors de son séjour chez son mécène, lord Chandos – qui a défaut d’être mélomane, était riche et peu regardant sur les performances de ses compositeurs pourvu que ça plaise aux invités. Abandonnant pour un temps ses références italiennes, Haendel retourne aux sources musicales anglaises (Purcell, Gibbons) et prolonge, sans partie parlée, la tradition des masks, par un réalisme qui fait voyager de la poésie au tragique en passant par l’humour. L’interprétation proposée par Christian Curnyn à la tête de l’Early Opera Company avec des solistes tous anglais et à la diction sans faille étonne cependant par les conditions de sa prise de son. Soit les voix sont mises en avant sur un fond d’orchestre étique (la quasi totalité du premier CD), soit c’est l’inverse (début du 2ème CD au grand désavantage de Polyphème) ; et, rarement, l’équilibre est atteint (au cours de la seconde partie du deuxième CD). De ces changements de balance au gré des quatre jours d’enregistrement, on devine un orchestre honnête, car peu inventif, et un ensemble de voix en fin de compte assez homogène, qui s’exprime au mieux dans cette fin de deuxième CD : effets de la captation ou tropisme des chevaux sentant l’écurie ? On donnera sa langue au chat.
Albéric Lagier

Acis et Galatée
Lucie Crowe (Galatée), Allan Clayton (Acis), Benjamin Hulett (Damon), Neal Davies (Polyphème), Jeremy Budd (Corydon)
Early Opera Company
Direction musicale : Christian Curnyn
2 CD Chandos
1 h 17 min

mis en ligne le vendredi 27 juillet 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.