Lundi 14 octobre 2019
Cherchez la femme
Un documentaire sans surprise sur Richard Strauss
Richard Strauss and his heroines

Pourquoi Richard Strauss s’est-il intéressé aux héroïnes d’opéra après avoir été inspiré par la vie des héros (Zarathoustra, Don Juan, etc.) ? Parce qu’il a rencontré une cantatrice, Pauline de Ahna, qui allait devenir son épouse. C’est sur ce postulat que le romancier et réalisateur Thomas von Steinhaecker s’est fondé pour brosser le portrait du compositeur à travers Salomé et Elektra d’abord, puis la plus policée Maréchale du Chevalier à la rose, jusqu’à la voix féminine sublimée des Quatre Deniers Lieder. Commentaire (en allemand) en voix off, images d’archives, extraits de spectacles, témoignages de spécialistes (chanteuses, historiens, journalistes) : un format classique, dans le genre « Secrets d’histoire ». Problème probablement lié aux difficultés (notamment financières) d’obtenir des droits de diffusion : le choix des extraits est pauvre, et mise à part Renée Fleming dans les Quatre Derniers Lieder, ce ne sont pas les intervenantes (Gwyneth Jones, Christa Ludwig, Brigitte Fassbaender) que l’on y voit (et entend). En bonus : Till Eulenspiegel dirigé par Wilhelm Furtwängler. Un document connu mais toujours impressionnant, même s’il présente justement le Strauss d’avant les héroïnes aux voix sensuelles.
François Lafon

Richard Strauss and his heroines
Réalisation : Thomas von Steinaecker
1 DVD Arthaus Musik 102 181
1 h 15 min

mis en ligne le dimanche 29 juin 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.