Samedi 13 avril 2024
Berlioz à bretelles
La Fantastique dans les soufflets chambristes du Quatuor Æolina
Symphonie Fantastique

Quand, dès 1834, l’ami Liszt arrangeait pour piano seul avec un certain succès l’orchestre de la Symphonie fantastique, Berlioz, son auteur, pestait depuis belle lurette contre cet art qui consistait à : « gâter, c’est-à-dire insulter les plus nobles œuvres… » ! À la suite de l’adaptation pour orchestre de chambre du Balcon de Maxime Pascal (voir ici), c’est au tour du Quatuor Æolina d’en proposer une… pour accordéon – réécriture qui succède à celles des Nocturnes de Debussy, de la 4e symphonie de Mahler et de la Pathétique de Tchaïkovski. Réduite à une version de chambre, la Fantastique peine à exprimer son univers psychédélique originel relevé de timbres capiteux, en particulier la lenteur méditative et pastorale des mouvements I et III (Rêveries et passions et Scène aux champs), en revanche – et ce n’est peut-être pas un hasard pour un instrument qui s’est taillé un beau succès sur les scènes de France et de Navarre –, le mouvement de danse du II (Un bal), la marche « au supplice » péremptoire du IV  et le grotesque du V (Songe d’une nuit de sabbat) conviennent mieux à ses soufflets exacerbés. Si, oubliant un temps votre version préférée à l’orchestre, l’humeur vous porte à déployer votre pensée en accordéon, alors cet arrangement dû à Thibaut Trosset, l’un des quatre mousquetaires d’Æolina, devrait flatter votre curiosité.
Franck Mallet
 
• En concert le 10/03 à Annecy (Conservatoire), 11/03 à Paris (Chapelle Notre-Dame-des-Anges), 24/03 à Saint-Céré (Symphonie fantastique de Berlioz et Où danse le vent de Jean-Pierre Drouet au Théâtre de l’Usine) et 10/05 à Osaka, Japon (Concours international de musique de chambre)

Berlioz-Trosset : Symphonie fantastique
Quatuor Æolina
1 CD Klarthe KLA 131
51 min

mis en ligne le samedi 25 février 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.