Jeudi 23 mai 2019
Aux marches du palais
Vivaldi sentimental par Magdalena Kozena
Airs d'opéra

Encore des airs d’opéras de Vivaldi ? Et par une mezzo-soprano ? Mais il y en a eu hier ! Certes, mais entre la bouillante Vivica Genaux et la romantique Magdalena Kozena, il y a un monde. Dès la première plage, le ton est donné. Genaux commençait sur les chapeaux de roues, avec un air à effet de Catone in Utica. Kozena, elle, y va piano, dans le rêve, sans élever la voix. Elle n’a pas l’abattage de sa consœur, quoique, dans les vocalises va-t-en guerre d’Orlando Furioso, elle se mesure sans avoir à rougir au souvenir de Marilyn Horne, pionnière il y a trente ans de la redécouverte des opéras de celui que l’on croyait n’être que pourvoyeur de concertos en série. Ce Vivaldi qui va si bien à la voix et au tempérament de Magdalena Kozena, et qui étonnera ceux qui le pensent avant tout soucieux d’émotions fortes, mériterait tout de même d’un peu tarabusté. Question de ton et d’humeur, d’énergie dans les phrasés. Avec Genaux, on était au théâtre, devant les fans des castrats et des divas. Ici, nous sommes dans une salle intime d’un palais vénitien, auquel serait attachés les musiciens de l’excellent Andrea Marcon. Mais Dieu que ce palais est décoré avec goût !
FL 

Airs d'opéra : Tito Manlio ; Farnace ; La verità in cimento ; Orlando Furioso ; Griselda ; Arsilda, regina di Ponto ; Ottone in villa ; L'Orlando finto pazzo ; L'Olimpiade ; L'Incoronazione di Dario
Magdalena Kozena (mezzo-soprano)
Orchestre baroque de Venise
Direction musicale : Andrea Marcon
1 CD Archiv Produktion (2009)
1 h 17

mis en ligne le vendredi 15 janvier 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.