Mercredi 6 décembre 2023
Atomes crochus
Un face à face éloquent par Ismaël Margain
Impromptus – Fauré – Chopin

Un demi-siècle sépare Frédéric Chopin de Gabriel Fauré, mais le premier a suffisamment marqué son temps pour que le second en subisse l’influence : ce n’est pas un hasard si ce dernier compose, lui aussi, des nocturnes, des préludes, des barcarolles, des impromptus… « Il existe pour moi une parenté évidente de leurs écritures, dans leur inspiration, dit Ismaël Margain. Les impromptus de Fauré m’évoquent bien plus ceux de Chopin que ceux de Schubert, par exemple – dans leur écriture comme dans leur forme, cet équilibre entre une forme musicale assez structurée et la spontanéité que suggère le titre même de l’impromptu. » C’est ainsi que le pianiste imagine un programme où alternent les impromptus de l’un et de l’autre. Avec son jeu délié, il caracole de la même manière chez Chopin et chez Fauré, les rapproche l’un de l’autre, maîtrise le romantisme du premier et libère le sentimentalisme du second. Grâce à son talent, il ne s’agit pas de nivellement, mais juste d’une mise en évidence des correspondances, d’une manière de souligner les élans naturels des deux compositeurs, comme si impromptu et improvisation procédaient d’un même état d’esprit. Ismaël Margain termine d’ailleurs par deux improvisations, l’une de Gabriel Fauré, l’autre, personnelle, qui vient couronner cet album.
Gérard Pangon

Gabriel Fauré : Impromptus op.25, op.31, op.34, op.86, op.91, op.102 ; Improvisation op.84 – Frédéric Chopin : Impromptus op.29, op.36, op.51 ; Etude op.25 n°2 ; Fantaisie-impromptu op.66 ; Berceuse op.57
Ismaël Margain (piano)
1 CD Naïve V7860
59 min

mis en ligne le jeudi 11 mai 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.