Jeudi 8 décembre 2022
A l’essentiel
Célimène Daudet opère des rapprochements hardis
Alter ego

Célimène Daudet, dont le seul nom conjugue Le Misanthrope et Les Lettres de mon moulin, aime les rapprochements hardis, ou du moins les mariages inattendus. Sous le titre parlant d’Alter ego, elle prend le pari risqué d’élever le Barcelonais passé par Paris Federico Mompou (1883-1987) au même rang que Chopin. Bien que ce soit plutôt Scriabine (son idole), ou Falla ou Albéniz (ses alter ego d’outre-Pyrénées) qu’on lui associe plus volontiers. Mompou aurait certainement apprécié, comme en témoignent ses inventives et développées Variations sur un thème de Chopin et le succinct Chopiniana, tous deux au programme de l’enregistrement. Par le choix et l’agencement des pièces courtes et longues qu’elle opère ici, c’est sur l’idée d’essentiel qu’elle semble insister, et qui caractérise en effet ses deux champions. Même dans son impressionnante 3ème Sonate, Chopin ne se perd jamais dans les digressions. Même dans ses « Variations Chopin », Mompou va lui aussi à l’essentiel. Et pour mieux les rapprocher encore - autre paradoxe apparent - Célimène Daudet fait jouer toutes les couleurs de son piano et apparaître les nombreuses atmosphères dont rivalisent leurs musiques. En bonus : une mélodie de Mompou qui méritait d’être ressuscitée, élégamment chantée par la soprano Marie-Laure Garnier. 
François Lafon

Federico Mompou : Préludes nos 1, 5 et 9, El Pont de Montjuic, Musica Callada XV Chopiniana ; Variations sur un thème de Chopin, Damunt de tu només les flors - Frédéric Chopin : Sonate n° 3
Célimène Daudet (piano), Marie-Laure Garnier (soprano)
1 CD NoMadMusic NMM 108
1 h 16 min

mis en ligne le vendredi 25 novembre 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.