Vendredi 24 mai 2024
A consommer sur le pouce
Vivaldi en deux temps trois mouvements
Vivaldi - Concerti per archi II

On plaisante sur Rossini pour avoir écrit, le temps que cuise son risotto, le célèbre « O Patria…di tanti palpiti » (Tancrède), dès lors affublé du surnom d’« aria del riso ». Gageons qu'un siècle auparavant, il ne fallait guère moins de temps à Vivaldi pour composer ces concerti per archi – dont aucun, pourtant, ne fut surnommé le concerto du riz ou des bigoli. On les imagine jetés sur le papier en deux temps trois mouvements,  des mouvements de 40 secondes à 2 minutes, moins des concertos à jouer en concert que des esquisses pour le futur, et qu’on découvre ici en les ayant entendues ailleurs –un carnet de croquis pour pasticcio. C’est bien ce qui fait leur charme : Vivaldi n’y démontre rien, tout cela jaillit avec naturel. Sans solistes et sans concours d'ego, pas besoin de les jouer fort et vite, d’amplifier les arpèges ou d’inventer d’autres effets: la brièveté fulgurante, ou reposante, des mouvements se suffit à elle-même. Rinaldo Alessandrini et le Concerto Italiano, chefs émérites en art baroque, en respectent l’esprit : fraîcheurs furtives, simplicités naturelles, c’est délicieux, c’est léger comme un risotto al nero di sepia, à consommer au pied du Rialto, insouciant, sans modération.
Albéric Lagier

Concerti per archi II : 
RV150, 134, 151, 119, 110, 160, 128, 164, 127, 166, 157
Mauro Lopez Ferreira et Nicholas Robinson (violons), Ettore Belli (alto), Diego Roncalli (violoncelle), Luca Colla (basse de viole); Craig Marchitelli (théorbe), Rinaldo Alessandrini (clavecin)
Concerto Italiano
Direction musicale : Rinaldo Alessandrini
1 CD Naïve OP30554
52 min

mis en ligne le vendredi 14 février 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.