Vendredi 18 octobre 2019
A chacun son Bach
Nathalie Stutzmann tire le beau Cantor vers le bel canto
 
Le même, pas pareil
Un Bach céleste
Andreas Scholl sous la direction de Philippe Herreweghe
Une cantate imaginaire

Une Sinfonia pour commencer, une aria pour continuer, quelques morceaux de bravoure, un bout de Suite orchestrale, d’autres Sinfonia, un Gloria, le fameux Erbarme Dich de la Passion selon Saint Matthieu et Que ma joie demeure pour terminer : joli florilège pour cette cantate imaginaire. Née, comme l’adjectif l’indique, de l’imagination de Nathalie Stutzmann, elle reflète, comme l’adjectif l’indique aussi, la manière dont la contralto imagine Bach. Et là, on peut s’interroger. Jean-Sébastien Bach « n’ignorait rien de l’art lyrique, » rappelle Gilles Cantagrel dans le livret, et ses cantates sont des « opéras sacrés », ajoute celui qui est l'un des plus grands chantres du compositeur. Que les cantates expriment les « mouvements de l’âme humaine, » certes, mais ces sentiments s’inscrivent dans une démarche spirituelle et traduisent une quête d’absolu. Avec un accompagnement un peu pouf pouf et un goût certain pour le « gros son », Nathalie Stutzmann les colle à la terre plus qu’elle ne les élève vers la lumière. Or forcer le trait est l’une des caractéristiques du bel canto, pas de Bach, plutôt adepte de l’humilité et de la méditation. Ce choix d’interprétation est-il en lien avec l’univers médiatique d’aujourd’hui où le plus important est de se faire remarquer quel que soit le discours ? Traduit-il une volonté de représenter un Bach agnostique bien dans l’air de notre époque ? Personne n’a pourtant jamais trouvé nécessaire de partager les convictions du Cantor pour donner de ses cantates une version céleste.
Gérard Pangon

Nathalie Stutzmann (contralto)
Orfeo 55
Direction musicale : Nathalie Stutzmann
1 CD Deutsche Grammophon 481 0062
1 h 20 min

mis en ligne le vendredi 23 novembre 2012

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.