Lundi 16 juillet 2018
2 = 1
Jatekok plus à son affaire dans Trotignon et Brubeck que dans Poulenc
 
Le même, pas pareil
Jacques Février et Gabriel Tacchino
Charme diabolique
Les boys

Avec un « Prologue » empesé et aux tempi incertains, la Sonate pour 2 pianos de Poulenc ne convainc guère, pas plus que l’Allegro molto à la légèreté superficielle : qu’on réécoute les indétrônables Février et Tacchino (1972) pour saisir le charme authentiquement diabolique de cette partition. Idem pour une pataude interprétation de l’Élégie pour 2 pianos, du même Poulenc. Le Duo Jatekok (Adélaïde Panaget et Naïri Badal) paraît plus à son affaire dans l’écriture mi-improvisée des Trois pièces pour 2 pianos de Baptiste Trotignon (né en 1974)… qui doivent beaucoup au style des minimalistes américains. Avec Dave Brubeck, le duo se trouve confronté à un compositeur, certes moins « classique » que Bernstein (qui d’ailleurs dirigea et enregistra ses pièces d’orchestre), mais tout aussi populaire ! Sa suite pianistique en huit mouvements Points on jazz est un régal, charriant dès 1958 des rythmes généreux, du blues à la fugue, du ragtime au célébrissime Blue rondo à la turk qui se glisse au final.        
Franck Mallet

Poulenc : Sonate pour 2 pianos, FP 156 ; Élégie pour 2 pianos, FP 175 - Trotignon : Trois pièces pour 2 pianos - Brubeck : Points on jazz, pour 2 pianos
Duo Jatekok
1 CD Alpha 388 (distr. Outhere)
1 h 05 min

mis en ligne le dimanche 15 avril 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.