Mardi 7 juillet 2020
Violon en terrain miné
L’éloquente musicalité de Plamena Nikitassova
Johann Paul von Westhoff – Suites for violin

A la fin du XVIIème siècle, la France n’est pas la seule à être gouvernée par un Roi-Soleil : Frédéric-Auguste, dit Auguste le Fort, prince électeur de Saxe, protecteur des arts et des sciences, grand collectionneur devant l’Eternel, est considéré lui aussi comme un Roi-Soleil. La cour de Dresde s’en porte bien, et les violonistes y sont traités comme des princes. Après avoir longtemps voyagé à travers l’Europe (il a même joué devant Louis XIV), Johann Paul von Westhoff, né à Dresde en 1656, fait partie de ces privilégiés. Mais lorsque son souverain se convertit au catholicisme pour accéder au trône de Pologne, ce luthérien convaincu ne l'admet pas. Il reprend ses périples, croise probablement Bach à Weimar en 1703, et meurt, peut-être à Vienne, en 1705. Des œuvres de ce musicien célèbre en son temps, il ne reste pas grand chose, quelques sonates et quelques suites dont celles qui figurent sur ce CD. Avant elles, pas trace de suites pour violon seul dans l’histoire de la musique, et, après elles, les partitas de Bach. Doubles cordes à gogo, prouesses d’archet, changements de rythme, ces suites fourmillent de pièges que la Bulgare Plamena Nikitassova surmonte aisément : elle confère à ces pièces quelque peu difficiles une musicalité et un allant totalement convaincants.
Gérard Pangon

Westhoff : Suites pour violon seul I, II, III, IV et V ; Suite pour le Violon sans basse continue en la majeur
Plamena Nikitassova (violon)
1 CD Ricercar RIC 412
57 min

mis en ligne le samedi 30 mai 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.