Jeudi 29 octobre 2020
Une histoire de bouffons
L’Ensemble spirituoso joue les contrastes avec la mandoline
Gabriele Leone - 6 sonates pour mandoline et basse continue

La Querelle des Bouffons, qui, au milieu du XVIIIème siècle, oppose les tenants de l’opéra français aux partisans de la musique italienne, n’est pas seulement musicale : c’est une certaine idée de la société qui est en jeu, les Français aiment le merveilleux tandis que les Italiens mettent en scène des personnages réels, simples et modestes. Pas étonnant alors que la mandoline, instrument d’origine populaire, joue un rôle dans cette querelle, en partie grâce à Gabriele Leone, mandoliniste italien célébrissime en son temps, qui fait les beaux jours du Concert Spirituel (où s’affrontaient les « querelleurs ») et donne à l’instrument ses lettres de noblesse : sa Méthode raisonnée pour mandoline est dédiée au duc de Chartres qu’il a pour élève. De la vie du compositeur né vers 1725, on ne sait pas grand chose, mais les sonates enregistrées ici, datées de 1767, montrent qu’au-delà de la simplicité technique qui fit son succès, la mandoline peut être une affaire de virtuoses, et le choix de l’associer à la viole ou au violoncelle rehausse son caractère expressif. On imagine mieux encore l’affrontement des deux mondes qui marqua le XVIIIème siècle, celui de la réserve et celui de l’exubérance.
Gérard Pangon

Gabriele Leone - Intégrale des 6 Sonates pour mandoline et basse continue Livre I (1767)
Ensemble Spirituoso : Maria Lucia Barros (clavecin), Florentino Calvo (mandoline baroque), Leonardo Loredo de Sá (guitare baroque), Philippe Foulon (viole d’Orphée et violoncelle d’amour), Ana Yepes (castagnettes)
1 CD Pierre Vérany PV715011
56 min

mis en ligne le samedi 20 juin 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.