Lundi 17 décembre 2018
Un mariage pour le meilleur
Une autre manière de « lanciner » la Renaissance anglaise
Les inattendus - Poetical Humors

Jusqu’ici on connaissait les enregistrements harmonia mundi de musiques élizabéthaines, dont Alfred Deller fut l’un des champions. Mais on n’imaginait pas le label arlésien célébrer les noces de la viole de gambe et de l’accordéon dans un programme essentiellement consacré aux compositeurs anglais du XVIIème siècle. Certes, on a entendu jadis du Bach par Yvette Horner (paix à son âme) et du Schubert avec des verres en cristal (merci Federico Fellini), mais quand même : Dowland et Gibbons à l’accordéon !! On entend les puristes pousser des cris d’orfraie, hurler au sacrilège et même à l’hérésie. Foin des préjugés ! Les premières mesures dissiperont vite la hargne – du moins on l’espère – pour laisser place à l’étonnement : la mélancolie anglaise se pare ici de nouveaux atours, les timbres de la viole de gambe et de l’accordéon s’accordent extraordinairement bien. Ce qu’on remarque aussi dans cet album, ce sont les deux pièces dédiées aux deux interprètes, Vincent Lhermet et Marianne Muller : la première de Thierry Tidrow, qui abuse un peu des effets lancinants, et la seconde de Philippe Hersant, une berceuse qui habille cette musique du passé de jolies parures contemporaines.
Gérard Pangon

Airs de Tobias Hume, John Dowland, Orlando Gibbons, Michael East, John Bull – Thierry Tidrow : Into something rich and strange – Philippe Hersant : Lully Lullay
Vincent Lhermet (accordéon), Marianne Muller (viole de gambe)
1 CD Harmonia mundi HMM 902610
1 h 03 min

mis en ligne le lundi 19 novembre 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.