Jeudi 16 juillet 2020
Transition
Stefano Bernardi, entre grégorien et polyphonie
Ein Salzburger Requiem – Stefano Bernardi

Parmi les princes-archevêques de Salzbourg, prélats prépondérants pour les catholiques germanophones, le plus connu est Colloredo, Hieronymus de son prénom, celui qui, en 1781, traita publiquement Mozart de voyou et de crétin. Bien avant lui, il y eut Paris von Lodron, arrivé à ce poste, en 1619, au moment où la nouvelle cathédrale, érigée après la démolition de la précédente, est en voie d’achèvement. Or elle est par excellence le lieu de la musique sacrée, essentielle à Salzbourg. Paris von Lodron se met donc en quête d’un maître de chapelle, et engage en 1627 Stefano Bernardi, qui exerça cette même fonction à Vérone, où il est né en 1577, avant de suivre à Breslau l’archiduc Charles d’Autriche. Composé pour l’inauguration de la cathédrale en 1628, son Te Deum à 48 voix réparties en 12 chœurs fait sensation, mais la partition en est aujourd’hui perdue. Restent quelques messes, quelques motets et quelques œuvres profanes dont cet album propose un florilège. Son Requiem à six voix, daté de 1629, est caractéristique de son style, entre grégorien et style plus libre, pas encore baroque. Composées avant ce Requiem, lorsque Bernardi exerçait encore dans sa patrie, les Sinfonia au programme de cet album, proches du style italien et concertant de la Renaissance, donnent un aperçu de sa musique profane. Quant aux motets qui complètent ce CD, ils reflètent la polyphonie de la même époque.
Gérard Pangon

Missa pro defunctis sex vocum ; Sinfonia terza concertata ; Ad te, Domine, levavi animam meam ; Sinfonia quarta concertata ; Letanie a 4 concertate ; Sinfonia seconda concertata ; De profundis clamavi a te, Domine
Voces suaves, Concerto Scirocco
1 CD Arcana A470
1 h 08 min

mis en ligne le mardi 7 janvier 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.