Dimanche 12 juillet 2020
Transcendances associées
Beethoven et ragas, mêmes combats
Cosmos

En cette année Beethoven, on imagine les interrogations des pianistes du monde entier : qu’est-ce qu’on pourrait bien inventer pour participer à cet anniversaire et, en même temps, se démarquer de tout ce qui existe déjà ? Explorer de nouveaux pianoforte ? Essayer des tempos originaux ? Bricoler des tonalités ?  Shani Diluka, qui n’est pas la première venue,  fait beaucoup plus fort : elle a découvert « des textes mystiques indiens recopiés à la main par Beethoven lui-même, qui, de plus, a surligné certains mots essentiels : Soleil, éther, Brahma. » Pour une musicienne d’origine sri-lankaise, c’est évidemment l’occasion rêvée d’associer deux cultures dans un même état d’esprit, celui d’une quête de transcendance dont toute l’œuvre du grand Ludwig recèle quelques traces. Voici donc Cosmos, une association de ragas indiens et de deux sonates-tubes de Beethoven, la Clair de lune et l’Appassionata, une imbrication même en réalité, puisqu’on passe sans transition du sitar et du tabla au piano, ce qui, musicalement, n’apporte pas grand chose aux uns comme à l’autre, et fait juste oublier que l’interprétation de Shani Diluka est loin de ce qu’elle montre habituellement. Apprécions toutefois la démarche qui sort le classique de son cocon occidental pour mettre en avant, et d’une autre façon, son caractère universel. 
Gérard Pangon

Beethoven : Sonates n°14 « Clair de lune » et n°23 « Appassionata » - Ragas indiens
Shani Diluka (piano), Mehboob Nadeem (sitar), Mitel Purohit (tabla)
1 CD Warner Classics 0190295318833
1 h 07 min

mis en ligne le dimanche 22 mars 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.