Lundi 1 juin 2020
Série B
Une honnête interprétation de deux symphonies emblématiques
Symphonies n° 1 "Classique" et n° 5

Presque trente ans (1917-1944) et tout un monde entre la 1ère Symphonie « Classique » et la 5ème, composées toutes deux au sortir de la guerre, mais pas de la même. Une gageure en tout cas pour Thomas Sondergard, exposé à la comparaison avec l’intégrale renommée des Symphonies de Prokofiev par le même orchestre dirigé par Neeme Järvi dans les années 1980 (Chandos). Autre comparaison à risques : la 5ème Symphonie particulièrement réussie par Simon Rattle (EMI/Warner) durant ses années Birmingham (mais l’Angleterre n’est pas l’Ecosse !). Un beau travail au demeurant, avec les mêmes qualités et les mêmes handicaps que l’album Richard Strauss par les mêmes sorti l’année dernière (voir ici) : direction analytique mais non dénuée de flamme, orchestre de qualité (précision de la 1ère) mais un peu court de son et de couleurs (la 5ème), la personnalité du chef ne transcendant pas tout à fait l’ensemble. 
François Lafon 

Symphonies n° 1 "Classique" et n° 5
Royal Scottish National Orchestra
Direction musicale : Thomas Sondergard
1 CD Linn Records CKD 611
56 min

mis en ligne le dimanche 29 mars 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.