Mercredi 23 octobre 2019
Sans trouble
Les chants de Purcell en version pastorale par Rowan Pierce
Henry Purcell - The Cares of Lovers

Pour la plupart d’entre eux, les songs de Purcell ont été écrits pour les voix les plus aigües, ou treble voices : femmes adultes, sopranos garçons ou castrats. Depuis Alfred Deller, les sopranos femmes ont bien du mal à s’imposer face aux voix de contre-tenors, dont l’ambiguïté ajoute à la densité dramaturgique de ces chansons qui, toutes ou presque, parlent des troubles et aussi des joies de l’amour. Rowan Pierce parvient-elle à renverser cette tendance aujourd’hui séculaire ? Une voix claire, un timbre chaleureux, une diction limpide sont ses atouts. Et aussi son défaut, celui d’une certaine pureté pastorale qui confine parfois à l’ingénuité légèrement insipide, sans pourtant justifier ce qu’un ami de Purcell, Roger North, disait des sopranos interprétant sa musique (« comme une souris sur un morceau de fromage… et craignant les distorsions du visage… »). Richard Eggar (au clavecin) et William Carter (au luth), qu’ils accompagnent ou qu’ils jouent seuls, compensent ces manques par ce mélange de tendresse et d’étrangeté qu’appréciait tant Benjamin Britten dans la musique de son compatriote. Et l’on se met à penser que ces deux-là, avec un contre-tenor, pourraient faire merveille.
Albéric Lagier

Songs
Rowan Pierce (soprano), Richard Eggar (clavecin), William Carter (luth)
1 CD Linn CKD 592
1 h

mis en ligne le dimanche 21 avril 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.