Jeudi 14 novembre 2019
Prokofiev dans tous ses états
Des sonates magistralement interprétées par E. Grether et D. Lively
Masques - Sonatas for Violin and Piano - Sergei Prokofiev

Prokofiev a relativement peu écrit pour piano et violon, mais ce qu’il a produit permet de le découvrir dans tous ses affects : lyrique, sombre, nostalgique, mais aussi d’esprit fantasque ou humoriste. Elsa Grether et David Lively, tous deux solistes dont la réputation n’est plus à faire abordent ce répertoire sans chercher à se voler la vedette et avec un art consommé de la surprise - et chaque œuvre en réserve de multiples. Sens du dialogue, choix des tempi, clarté des lignes musicales, jeu finement adapté à chaque œuvre : on sent, des les premières mesures, que leur collaboration les élève au rang des meilleurs interprètes de la musique de chambre de Prokofiev. A elle seule, la Sonate n° 2, transcription de l’opus 94 pour piano et flûte appelée de ses vœux par David Oistrakh, qu’il créa en 1946, justifie cette appréciation : elle se déroule comme une interprétation magistrale. Le programme généreux inclut la Sonate pour violon seul op. 115 et des pièces rarement jouées bien que magnifiques, telles les Masques pour violon et piano tirés de Roméo et Juliette, ainsi que la Marche des trois Oranges – toutes deux transcription de Jascha Heifetz. Une heure de plaisir à vivre sans modération.
Albéric Lagier

Sonate n° 2 pour violon et piano op. 94bis ; Masques pour violon et piano ; Sonate pour violon seul op. 115 ; Sonate n°1 pour violon et piano op. 80 ; Marche pour violon et piano
Elsa Grether (violon) et David Lively (piano)
1 CD Fuga Libera FUG 749
1 h 10 min

mis en ligne le samedi 8 juin 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.