Lundi 23 septembre 2019
Moyen terme
Edward Gardner débute sagement son intégrale Schubert
 
Le même, pas pareil
Beecham, l'indémodable
Schubert - Symphonies n° 3, 5 et 8

Peu connu de ce côté-ci du Channel (bien qu’il soit Premier chef de l’Orchestre de Bergen), le Britannique Edward Gardner est une valeur sûre au Royaume-Uni, où il a été directeur musical de l’English National Opera et Principal chef invité du Symphonique de Birmingham. C’est avec ce dernier, marqué entre autres par Simon Rattle et Andris Nelsons, qu’il entreprend une intégrale des Symphonies de Schubert, tâche truffée de pièges sous ses aspects « payants ». Comme il a choisi - dans le désordre - de commencer ce premier volume par les 3ème et 5ème Symphonies, on pense aux enregistrements indémodables de son compatriote Thomas Beecham, lequel fait  briller la vivacité classique de la 3ème et donne à la 5ème – connue grâce à son premier thème devenu un tube – le poids qu’elle mérite sans en exagérer la souriante mélancolie. Gardner n’atteint pas ces sommets, mais laisse présager une suite favorable, lorsqu’arrive - épreuve de vérité - la 8ème « Inachevée ». Rigoureux dans son analyse, dirigeant un orchestre toujours discipliné, il évite de rompre les liens qui unissent cet Ovni musical (pourquoi inachevé ? Parce que, tel quel, sa perfection s’imposait ?) au reste du corpus, oubliant - revers de la médaille - d’en prendre en compte la dimension visionnaire. On attend la suite, avec un peu moins d’impatience que celle de l’intégrale entreprise simultanément par René Jacobs (voir ici).
François Lafon

Symphonies n° 3, 5 et 8 "Inachevée"
City of Birmingham Symphony Orchestra
Direction musicale : Edward Gardner
1 CD Chandos CHAN 5234
1 h 14 min

mis en ligne le samedi 9 mars 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.