Mardi 23 avril 2019
Opéras pour instruments
Premier acte de Symphonies de Schubert par René Jacobs
Symphonies n° 1 et 6

On a reproché à René Jacobs, quand il les a enregistrées (Harmonia Mundi), de traiter quelques-unes des « grandes » symphonies de Mozart comme des opéras instrumentaux, s’appuyant sur l’idée admise que l’œuvre entière du compositeur de Don Giovanni était d’essence vocale et théâtrale. Le voilà qui recommence avec Schubert, expliquant dans le passionnant commentaire qu’il donne, mouvement par mouvement, des Symphonies n° 1 et 6 en guise de texte de pochette, qu’« à l’époque de Schubert, la symphonie est devenue un opéra pour instruments, tout comme l’opéra en quelque sorte se dégrade en une symphonie pour voix ». On verra, lorsqu’il arrivera à l’« Inachevée » et à « La Grande », comment il tiendra ce cap. En attendant, dans ce premier volume réunissant deux œuvres de jeunesse (si l’on peut dire, Schubert étant mort à trente-et-un ans), l’idée tient la route. Cordes aigues à gauche et bois à droite, comme on le faisait à l’époque, il engage en effet le B’Rock Orchestra - qui cultive « l’expression théâtrale dans le son » et semble être l’ensemble dont il a toujours rêvé - dans une conversation à plusieurs voix infirmant l’idée que la 1ère Symphonie n’est qu’une démarque de Mozart et que la 6ème (en ut majeur), où l’on entend les influences  conjuguées de Beethoven et Rossini,  n’est surnommée « la Petite » que par comparaison avec la « Grande » 9ème (même tonalité). Le résultat fait entendre un Schubert à la fois inhabituel et d’une grande justesse, exempt en tout cas des maniérismes que la « méthode Jacobs » entraînait dans les symphonies Mozart. Vivement la suite ! 
François Lafon

Symphonies n° 1, D. 82 et n° 6, D.589
B'Rock Orchestra
Direction musicale : René Jacobs
1 CD Pentatone PTC 5186 707
58 min

mis en ligne le lundi 4 février 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.