Jeudi 20 juin 2019
Mise en lumière
Philippe Jordan revigore les Symphonies de Tchaikovski
The complete Symphonies

Aussi étrange que cela puisse paraître s’agissant d’un répertoire aussi fréquenté, ce coffret comble une (presque) lacune de la vidéographie tchaikovskienne, l’ensemble des Symphonies n’étant jusqu’ici disponible que dans l’ancienne et idiomatique version de Vladimir Fedoseyev (Arthaus Musik). Amusant par ailleurs de constater que cette nouvelle et excellente version (à laquelle manque la trop souvent oubliée symphonie Manfred) n’a rien de russe, et que ce n’est pas dans Tchaikovski que l’on attendait Philippe Jordan, chef éclectique mais particulièrement réputé dans le répertoire germanique. Filmés en trois concerts à l’Opéra Bastille (n°1et 5) et à la Philharmonie de Paris (n° 2, 3, 4, 6), l’Orchestre de l’Opéra de Paris et son directeur musical étonnent d’ailleurs par la façon dont ils traitent cette musique, échappant aux clichés russe (fatum et sautes d’humeur) et allemand (pas loin de Brahms … mais Jordan se réfère plutôt à Schumann) pour rendre à Tchaikovski une fraîcheur qui revigore les « petites » symphonies (particulièrement les mal aimées 2ème et 3ème) et empêchent les « grandes » de céder à un pathos exagéré. Bonne idée que de coupler les 1ère « Rêves d’hiver » et 5ème, les 2ème « Petite russienne » et 4ème, et les 3ème « Polonaise » et 6ème « Pathétique », mettant ainsi en lumière les pré- (ou post-) échos des unes dans les autres (voir ici). Revers de la médaille : on pourra trouver la « Rêve d’hiver » trop peu mélancolique et la « Pathétique » pas assez pessimiste, et - pourquoi pas ? - donner un nouveau rendez-vous à Philippe Jordan dans quelques années. Telle qu’elle est, avec un orchestre somptueux auquel il aura imprimé sa marque, cette intégrale restera un des meilleurs témoignages de ses années à l’Opéra de Paris. Filmage « musical » (ce n’est pas si courant), prise de son chaleureuse respectant l’acoustique de chacune des deux salles. 
François Lafon 

Symphonies n° 1 "Rêves d'hiver", 2 "Petite russienne", 3 "Polonaise", 4, 5, 6 "Pathétique"
Orchestre de l'Opéra National de Paris
Direction musicale : Philippe Jordan
Réalisation : François-René Martin
3 DVD Arthaus Musik 109378
5 h 40 min

mis en ligne le samedi 20 avril 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.