Dimanche 16 décembre 2018
Millésime de longue garde
R. Alessandrini et le Concerto italiano à l’essence du 18ème siècle.
1700

Ce que fut  le « style italien » durant tout le 18ème siècle : vaste sujet pour lequel Rinaldo Alessandrini propose quelques pistes, à travers quelques compositeurs clé, pas toujours très connus (Mascitti, Pugnani), et en choisissant des pièces orchestrales à quatre parties « réduites » à une formation de chambre (violons, alto, violoncelle, contrebasse et théorbe). Tous les compositeurs présentés sont italiens, mais migrants, qui emportèrent avec eux leur musique native, qu’ils adaptèrent aux cultures musicales d’accueil. Comme toujours dans ses productions, Rinaldo Alessandrini se fait autant musicologue qu’interprète et directeur musical. Rattachant des auteurs oubliés à quelques grands noms (Vivaldi, Geminiani, Locatelli, Galuppi…), il popularise en enrichissant, déploie une discographie qui se fait anthologie, et à chaque fois imprime le style italien du sien, fait de précision et d’inventivité, de justesse dans le choix de l’instrumentation et d’exigence dans la qualité de la prise de son. Et c’est sans grand risque que l’on jugera que ce 1700, par ses équilibres et sa cohérence, sera un millésime de longue garde.
Albéric Lagier

Œuvres de Vivaldi, Galuppi, Geminiani, Locatelli, Mascitti, Pugnani, Durante
Concerto italiano
Direction musicale : Rinaldo Alessandrini
1 CD Naïve OP 30569
1 h 05 min

mis en ligne le lundi 16 avril 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.