Mercredi 23 janvier 2019
Le zéro et l'(in)finie
Une Inachevée de Schubert qu'on a bien eu tort de vouloir terminer
Schubert (Un)finished

Parmi les symphonies inachevées, la schubertienne en si mineur est celle ayant fait le plus couler d’encre. La partition des deux mouvements achevés, que Schubert envoya à la Société musicale de Graz en Styrie à une date restée obscure, porte celle du 30 octobre 1822. L’œuvre ne fut jouée (à Vienne) que quarante-trois ans plus tard, après diverses vicissitude et avec, en  guise de finale, celui de la symphonie en ré n°3 de 1815. Une esquisse pour piano d’un scherzo s’arrête après l’énoncé de la ligne mélodique du début d’un trio. Existent aussi vingt mesures de ce scherzo orchestrées totalement ou en partie. D’un finale, on ne possède aucune trace. Dès la fin du XIXème siècle, d’aucuns estimèrent qu’étant donné ses dimensions, sa tonalité, son orchestration (avec trois trombones) et son recours à la forme sonate, l’entracte en si mineur de Rosamunde (fin 1823) aurait d’abord été conçu comme finale de l’Inachevée. L’hypothèse est peut-être exacte, mais au plan esthétique, comme finale de l’Inachevée, cette page ne fonctionne pas du tout : elle fait tomber de haut, bien qu’adéquate comme musique de scène. L’Inachevée est parfaite telle qu’elle est, telle que Schubert la laissa. On nous l’offre ici (ce n’est pas la première fois) avec un troisième mouvement « achevé » (en l’occurrence en 2015), mais sans dire à partir de quoi les deux arrangeurs ont travaillé, et comme finale le fameux entracte. Si l’on tente l’expérience, on entendra les deux mouvements achevés avec des sonorités typiques du Concentus Musicus (dont c’est le premier enregistrement postérieur à la mort  d’Harnoncourt). En début de programme, sept lieder de Schubert orchestrés  par Brahms et Webern. Où sont les originaux pour piano ?
Marc Vignal
 

Tränenregen ; Der Wegweiser ; Memmon ; Geheimes ; Ihr Bild ; Gruppe aus dem Tartarus ; Du bist die Ruh ; Symphonie « n°7 » (In)Achevée
Florian Boesch (baryton basse)
Concentus Musicus de Vienne
Direction musicale : Stefan Gottfried
1 CD Aparté AP189
1 h 07 min

mis en ligne le dimanche 13 janvier 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.