Mercredi 23 octobre 2019
La Kermes héroïque
Le retour de la diva à ses premières amours : Haendel
Simone Kermes – Mio caro Händel

« Mio caro Haendel, je suis tombée amoureuse de vous lorsque j’avais quatorze ans. » C’est ainsi que Simone Kermes fait son coming out dans une longue lettre qu’elle adresse à son Giorgio Federico, et qui figure dans le livret de cet album. Pour révéler les sentiments qu’il lui a inspirés, elle y explique avec force détails (parfois trop) les étapes de sa vie, raconte un peu celle du compositeur et confirme qu’elle ne saurait se passer de lui. A l’écouter chanter, on le sait bien : Simone Kermes fait partie de ces divas qui divisent, et si ses détracteurs se sont avérés les plus nombreux lorsqu’elle s’est aventurée dans les Mozart de Teodor Currentzis, son retour à ses premières amours devrait voir ses fans l’emporter. Capable ailleurs d’être parfois rauque et torturée, elle retrouve ici des accents doux, presque doucereux, pour distiller avec délicatesse de grands airs de Haendel. Ombra mai fu (Serse), Piangero la sorte mia (Giulio Cesare in Egitto), Lascia ch’io pianga (Rinado)… Simone Kermes prend son temps, avance avec équanimité, sans donner véritablement sa personnalité à chacune des héroïnes. Amici Veneziani, l’ensemble qu’elle a créé pour l’accompagner, la suit avec application.
Gérard Pangon

Airs extraits de Rinaldo, Giulio Cesare in Egitto, La Resurrezione, Amadigi di Gaula, Il Trionfo del Tempo e del Disinganno, Serse, Teseo, Rodelinda, Regina de’ Longobardi, Athalia, Saul, Deidama, Lotario, The Triumph of Time and Truth, German Arias (n°4)
Simone Kermes (soprano)
Amici Veneziani
1 CD Sony 19075861772
1 h 20 min

mis en ligne le samedi 6 juillet 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.