Jeudi 16 juillet 2020
L’impératrice s’habille en Prada
Nouvelle version all star cast de l’opéra satirique du jeune Haendel
Agrippina

En amont d’Agrippina : Britannicus de Racine et Le Couronnement de Poppée de Monteverdi, la tragédie et l’opéra nous faisant entrer par des chemins bien différents dans l’intimité de Néron et de sa famille. Le jeune Haendel, désireux de s’imposer dans le paysage lyrique vénitien, propose une autre voie : celle de la satire, genre très prisé à l’époque (1709) sur la lagune. Ce Haendel pas encore statufié dans sa gloire britannique trouve de troublantes résonances avec notre temps. John Eliot Gardiner (Philips) et René Jacobs (Harmonia Mundi), maîtres d’oeuvre des deux intégrales discographiques les plus marquantes, y sont parvenus chacun selon son caractère : fine ironie pour le premier, savante insolence pour le second, tous deux opérant des choix musicologiques servant leur cause et dirigeant des plateaux vocaux à leur main. Ce nouvel enregistrement de studio, suivant l’édition des experts haendéliens Peter Jones et David Vickers – trouve en Maxim Emelyanychev un chef à peine trentenaire qui compte déjà dans le monde baroque (et pas seulement - voir ici) dirigeant un plateau de stars : inversion des données donc. Avec l’ensemble Pomo d’Oro dont il est le chef principal, le jeune Russe aiguise les angles, joue sur l’énergie et les contrastes au risque de paraître un peu sec, et entraîne les chanteurs dans un tourbillon maîtrisé, sans les entraver ni les pousser au numéro : Néron hystérique et vocalement acrobatique de Franco Fagioli, Ottone plus sobre mais non moins caractérisé de la nouvelle star Jakub Jozef Orlinski, Claude entre bouffe et noblesse de Luca Pisaroni, Poppée un peu effacée mais bien chantante d’Elsa Benoit, seconds rôles impeccables parmi lesquels Marie-Nicole Lemieux en guest star, tous sous le charme vénéneux de Joyce DiDonato, Agrippine que l’on imagine habillée en Prada, voix glorieuse, technique transcendante  et interprétation savamment décalée, qui suffiront à ravir ses nombreux admirateurs.
François Lafon

Agrippina
Joyce DiDonato (Agrippina), Franco Fagioli (Nerone), Elsa Benoit (Poppea), Luca Pisaroni (Claudio), Jakub Jozef Orlinski (Ottone), Andrea Mastroni (Pallante), Carlo Vistoli (Narciso), Biagio Pizzuti (Lesbo), Marie-Nicole Lemieux (Giunone)
Il Pomo d'Oro
Direction musicale : Maxim Emelyanychev
3 CD Erato 0190295336585
3 h 50 min

mis en ligne le vendredi 31 janvier 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.