Mercredi 24 octobre 2018
Clavecin pêle-mêle
Olivier Fortin s’amuse avec François Couperin
Couperin - L'Art de Toucher le Clavecin

Formé d’extraits de L’Art de Toucher le Clavecin (1716), et des quatre Livres de pièces de Clavecin (1713, 1716, 1722, 1730), le programme proposé par Olivier Fortin (ici claveciniste, alors qu’on le connaît, au disque tout au moins, plus souvent à la direction musicale) apparaît comme un pêle-mêle un peu confus. Pourquoi pas, les sorties sont nombreuses en ce 250ème anniversaire de la naissance de François Couperin, il faut bien se démarquer… Qu’à cela ne tienne, Olivier Fortin aborde ces pièces avec une énergie majestueuse qui ferait plus penser à l’oncle Louis : il n’y a guère de place, dans son jeu, pour les indolences poétiques de l’époque de la Régence puis de Louis XV comme on a pu les entendre avec Blandine Verlet (voir ici). Le superbe clavecin, aux riches sonorités de basse (Martin Skowroneck, 2014, sur un modèle de Hemsch, et « vieilli »), se prête à ce petit jeu familial, ainsi que la prise de son - ample. Et peu importe qui furent Louis ou François, ce disque gagnera à être pris avec la légèreté qu'il n'a pas toujours, en s'attachant à cette interprétation dansante, enjouée, et qui vise l’essentiel : « Je saurais toujours gré à ceux qui (…) pourront arriver à rendre cet instrument susceptible d’expression, » comme l’écrit François Couperin.
Albéric Lagier

Extraits de L’Art de Toucher le Clavecin (1716), et des quatre Livres de pièces de Clavecin (1713, 1716, 1722, 1730)
Olivier Fortin (clavecin)
1 CD Alpha 408 (Outhere)
1 h 10 min

mis en ligne le lundi 17 septembre 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.