Mercredi 22 janvier 2020
Chaînon retrouvé
Une version luxueuse de l’american opera de Kurt Weill
Street Scene

Entre le Kurt Weill allemand de L'Opéra de Quat’sous et le Kurt Weill américain de Lost in the stars, il y a Street Scene (1947), « american opera » formaté pour Broadway dont l’exilé était devenu une star, mais dont le sujet et l’atmosphère rappellent des lendemains qui chantaient autrement. C’est cette ambivalence qui a contribué à faire l’actuel succès européen de l’ouvrage, redécouvert par le disque (Decca – 1991) et sur scène à l’Opéra de Toulon en 2010, passé inaperçu au Châtelet en 2013 pour cause de « production fatiguée » (voir ici), après une formidable version de poche à l’Amphithéâtre Bastille (voir ). Street Scene peut aussi être vu comme le chaînon retrouvé entre Of  Tee I sing – musical politique de George Gershwin (1931) – et les ouvrages « intellectuels » de Stephen Sondheim, dont West Side Story (avec Leonard Bernstein pour la musique) est l’illustre prototype. Indépendamment (ou non) de tout cela, cette histoire d’amour contrarié dans un immeuble pauvre (et habité par une population haute en couleurs) de l’East Side new-yorkais – inspirée d’une pièce à succès du dramaturge Elmer Rice – est un plaisir à suivre, parce que la musique en est irrésistible (Puccini et le jazz réconciliés) et que l’utilisation virtuose et ironique des standards américains n’y est jamais gratuite. Pour cette co-production avec les opéras de Monte-Carlo et de Cologne filmée au Teatro Real de Madrid, le metteur en scène John Fulljames  n’a pas cherché à « réopératiser » l’ouvrage. Il a adopté un ton Broadway-paillettes assez luxueux, qui fonctionne bien mais se heurte à quelques poncifs du genre. Tout cela est cependant rondement mené sous la direction à ressorts de Tim Murray, par une troupe de vraies voix d’opéra requises par cette musique plus exigeante qu’elle n’en a l’air. 
François Lafon

Street Scene
Patricia Racette (Anna), Paulo Szot (Frank), Joel Prieto (Sam), Mary Bevan (Rose), Jeni Bern (Greta), Lucy Schaufer (Emma), Marta Fontanals-Simmons (Jennie), Michael J.Scott (Lippo), Eric Gerrne (Henry)
Orchestre et Choeur du Teatro Real de Madrid
Direction musicale : Tim Murray
Mise en scène : John Fulljames
Réalisation : Jérémie Cuvillier
1 DVD BelAir Classiques BAC 162
2 h 40 min

mis en ligne le jeudi 28 novembre 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.