Lundi 23 septembre 2019
Ange de Feu
Lukas Geniusas rend Prokofiev irrésistible
Lukas Geniusas - Prokofiev

Bardé de premiers et deuxièmes prix de célèbres concours, dont les seconds des très réputés Concours Chopin, en 2010, et Tchaïkovski, en 2015, le jeune Russe Lukas Geniusas aborde Prokofiev avec une facilité déconcertante – car le piano, à la fois si percussif et inventif, du compositeur d’Ivan le Terrible et de l’Ange de Feu réclame une dextérité à toute épreuve. Aussi caustique et furieuse que Les Tableaux d’une Exposition de Moussorgski, la Sonate n° 2 déboule à une allure vertigineuse mais n’oublie pas de chanter – à l’image du troisième mouvement Andante, versatile et illuminé, comme chez Scriabine. Il faut beaucoup d’esprit pour restituer les dissonances exacerbées de la Sonate n° 5, son rythme tendu (2e mouvement) et ses éclats (3e mouvement) qui étrillent le clavier, mais Geniusas est l’homme de la situation dans cette page relativement négligées par d’autres. À l’opposé, les Dix Pièces, op. 12 font figure de récréation avec lui,  catalogue de danses, virtuoses, tendres et gaillardes. Avec Lukas Geniusas, Prokofiev devient irrésistible.       
Franck Mallet

Prokofiev : Sonate n° 2, en ré mineur, op. 14 ; Sonate n° 5, en do majeur, op. 38 ; Dix Pièces, op. 12
Lukas Geniusas
1 CD Mirare MIR 412
59 min

mis en ligne le lundi 11 mars 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.