Jeudi 2 avril 2020
Abondance de biens ?
Mariss Jansons en demi-teinte dans Mahler et Chostakovitch
Mahler Symphonie Nr. 1 - Schostakowitsch Symphonie Nr. 10

Débordant d’enregistrements, les archives de la Radio Bavaroise contiennent sans doute encore des merveilles à découvrir. Ces deux concerts sous la direction de Mariss Jansons, maître des lieux depuis plus de dix ans, en font-elles partie ? Peut-être pas, et si le prestige du chef pousse à exploiter jusqu’au bout ce riche fonds, pas sûr que cette Première symphonie de Mahler laisse un grand souvenir : passés les moments magiques de l’introduction, Jansons a du mal à trouver son chemin dans le premier mouvement, où même l’orchestre semble avoir du mal à se réveiller. La soirée est sauvée in extremis dans le finale, où les musiciens bavarois peuvent enfin montrer leurs dents, mais ce concert n’ajoute pas grand chose à la gloire du chef. Lequel semble plus chez lui dans la Dixième symphonie de Chostakovitch et , après une plutôt réussie Septième (voir ici) le montre dans un univers plus familier. Et encore ce n’est pas la Dixième de rêve : à nouveau, le premier mouvement tarde à prendre son envol et le scherzo manque de mordant et de rage. C’est dans le tragique burlesque du troisième mouvement que Jansons tire enfin des étincelles de ses musiciens (le cor !) avant d’un dernier éclat dans le dernier mouvement. Uniquement pour les collectionneurs et les groupies du maestro, sachant qu’il a fait bien mieux ailleurs. 
Pablo Galonce 

Mahler : Symphonie n° 1 "Titan" - Chostakovitch : Symphonie n° 10
Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise
Direction musicale : Mariss Jansons
2 CD vendus séparément BR Klassik 900901 (Mahler) et 900185 (Chostakovitch)
54 min (Mahler) et 53 min (Chostakovitch)

mis en ligne le vendredi 22 novembre 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.