Mardi 18 septembre 2018
Vivaldi au petit trot
I Barochisti dans une interprétation à moitié vide et à moitié pleine
Gloria

On a beau avoir une grande admiration pour Diego Fasolis et ses Barocchisti, on est étonné par cette énième version du plus célèbre des Gloria de Vivaldi. Ça sautille, ça carapate, ça accentue les effets, ça rogne le petit côté pré-bel canto qui aurait pu convenir à Julia Lezhneva, laquelle ne se montre pas là à son avantage. Pour être un peu plus convaincu par cet enregistrement, il faut attendre le Nisi Dominus qui vient à la suite du Gloria. Le psaume a beau être aussi rebattu que le Gloria, et tous les contre-ténors ont beau l’avoir inscrit à leur répertoire, l’interprétation de Franco Fagioli et de Diego Fasolis met plus que jamais en évidence l’étonnant découpage voulu par Vivaldi entre morceaux virtuoses et passages méditatifs, une alternance que le texte ne justifie pas vraiment. Qu’importe, les airs sont magnifiques, le Cum dederit est un andante magique que Franco Fagioli se refuse à rendre angélique pour lui donner de l’épaisseur, de la chair. Enfin, le motet Nulla in Mundo Pax Sincera, plus rarement enregistré, permet à Julie Lezhneva de chanter tout en retenue, ce qui lui va plutôt bien.
Gérard Pangon

Gloria RV 589, Nisi Dominus RV 608, Nulla in Mundo Pax Sincera RV 630
Julia Lezhneva (soprano), Franco Fagioli (contre-ténor)
I Barochisti, Coro della Radiotelevisione svizzera
Direction musicale : Diego Fasolis
1 CD Decca 4833874
1 h

mis en ligne le samedi 30 juin 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.