Mardi 15 octobre 2019
Une musique de Hough
Brahms trahi par son compagnon malgré le Prince Consort
Other Love Songs

Interpréter les Liebeslieder de Brahms, voilà qui est naturel pour un ensemble comme The Prince Consort, familier des compositeurs du XIXème siècle. Mettre en parallèle ces mélodies d’amour au romantisme échevelé avec des " Love songs " d’aujourd’hui résolument décalés, voilà, en revanche, qui est original. Les Other Love Songs du titre ont donc été composés en 2010 par le pianiste Stephen Hough qui a soigneusement choisi de mettre en musique des amours malmenées, gays, lesbiennes, métisses ou… d'inspiration biblique. L’idée est intéressante et relève d’une sorte de non-sense que les Monty Python ne renieraient pas, mais à trop vouloir jouer sur la singularité et la provocation, Stephen Hough force sur le symbole, se perd dans des maniérismes qui sentent le calcul : dissonances au petit poil, accompagnement pour un piano, deux pianistes mais trois mains, affrontements de tempos entre chanteurs et piano, bref autant d’agaceries qui font regretter que le Brahms vivace des Liebeslieder n’ait pas de meilleur compagnon.
Gérard Pangon

Brahms : Liebeslieder Walzer op. 52 ; Neue Liebeslieder op. 65 - Hough : 8 Other Love Songs
Stephen Hough (piano), Philip Fowke (piano)
The Prince Consort
1 CD Linn Records CKD 382
1 h 03 min

mis en ligne le samedi 1 septembre 2012

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.