Mardi 7 juillet 2020
Un pour tous…
Deux siècles d'écriture pour quatuor dans un premier album réussi
Beethoven Bridge Chin

Fondé en 2016, le quatuor à cordes Esmé (de l’ancien français « estimé ») réunit quatre jeunes interprètes coréennes. Le quatuor remportait le premier prix et quatre prix spéciaux du Concours du Wigmore Hall, à Londres, au printemps 2018, avant de devenir dans la foulée lauréat de l’Académie du Festival d’Aix. Son interprétation des schumaniennes Novelletten du Britannique Bridge – premier opus pour quatuor à cordes, en 1904 – donne le ton chaleureux et passionné de cet album. Altiste lui-même, Bridge y cultive un coloris automnal d’une richesse subtile sous les cordes des quatre instrumentistes. Plusieurs fois remanié, le tonique Premier (1800) des six quatuors de l’op. 18 de Beethoven resplendit dans l’interprétation du Quatuor Esmé, tout autant que l’unique quatuor à cordes ParaMetasString (1996) de la compatriote des interprètes, la compositrice Unsuk Chin – née en 1961. D’une vingtaine de minutes, la partition mêle au quatuor des sons préenregistrés de violon et de violoncelle traités numériquement, enchaînant trémolos convulsifs (1er mouvement) et glissandi à la dérive (2 mouvements centraux). Le « Moderato-Allegro » final apparaît comme la partie la plus originale avec son dialogue minéral de cordes frémissantes et frappées.         
   Franck Mallet

Beethoven : Quatuor à cordes n° 1, op. 18 - Chin : ParaMetaString - Bridge : Novelletten, H. 44
Esmé Quartet
1 CD Alpha-Classics Alpha 590 (dist. Outhere)
1 h 03 min

mis en ligne le vendredi 29 mai 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.