Mercredi 23 octobre 2019
Symphonies pour la Grande Guerre
Lamentations en mémoire des disparus
Elégies

Ce volume  XXXIV de la série Musiciens de la Grande Guerre est un des rares à ne comporter que des œuvres pour orchestre (ou orchestre à cordes). Deux d’entre elles évoquent la mort d’une personne chère, une troisième celle d’innombrables anonymes. Le compositeur australien Frederick Septimus Kelly (1881-1916), tué lui-même sur le front, déplore dans une Elégie pour cordes la mort de son ami le poète Rupert Brooke, victime d’une septicémie due à une piqûre d’insecte. Le Lament pour cordes de Frank Bridge (1879-1941), qui ne fut pas mobilisé, est dédié à la mémoire d’une fillette de neuf ans, disparue avec ses parents lors du naufrage dans la Manche du Lusitania, torpillé par un sous-marin. Cette courte page et le triptyque Ame d’Enfants de l’officier de marine Jean Cras (1879-1932), séparé de sa famille, sont les ouvrages qui musicalement retiennent le plus l’attention. L’Heroic Elegy d’Ersnt Bristow Farrar (1885-1918) est simplement écrite « pour des Soldats ». Sur des sonorités de cuivres, on y entend de vieilles chansons  anglaises dont une se souvient d’Azincourt. On retrouve Jacques de la Presle (1888-1969), déjà présent dans plusieurs volumes de la série. Son tableau symphonique Soir de Bataille (inspiré de Leconte de Lisle) est entrepris dans l’été 1915, mais il en ajournera toute sa vie l’achèvement. Le manuscrit restera enfoui pendant un siècle dans les archives familiales, l’orchestration sera réalisée par un autre. « C’est un tableau d’après un poème de Leconte de Lisle mais surtout d’après ce que j’ai vu », écrit à sa fiancée le compositeur-soldat de vingt-sept ans.
Marc Vignal

Œuvres de Ernst Bristow Farrar, Frank Bridge, Jean Cras, Frederick Septimus Kelly, Jacques de la Presle
Orchestre symphonique de l’Opéra de Toulon
Direction musicale : Pierre Dumoussaud
1 CD Hortus 734
50 min

mis en ligne le dimanche 9 juin 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.