Dimanche 2 octobre 2022
Steeple chase à travers les siècles
Violoncelle à toutes les sauces par Anastasia Kobekina
Ellipses

L’ellipse est l’art du raccourci et du non-dit, d’où ce CD qui par le truchement du violoncelle saute hardiment d’un siècle à l’autre sans qu’il soit vraiment précisé par quels chemins. Les pièces des XXème et XXIème siècles, nous dit-on, puisent leurs procédés d’écriture et leurs palettes sonores dans le répertoire ancien, et dans chacune des pièces de ce programme bigarré, « il y a quelque chose d’ancien et de moderne ». Fort bien. Tout commence par un fandango pour violoncelle solo (et castagnettes) d’après Boccherini.  Il précède la sonate pour violoncelle et piano de Debussy, pour qui la musique ancienne, à l’époque de sa trilogie terminale, était un « refuge ». Soit. Un des amours du violoncelle serait la sicilienne, danse traditionnelle italienne souvent utilisée dans la sonate baroque. Sont entendus arrangés ou non des spécimens de sicilienne dus à Gabriel Fauré, à Willem de Fesch, à un certain Johann Ernst Gaillard (1687-1747) et (prétendument) à Maria Theresia von Paradis, pianiste aveugle à qui Mozart destina un concerto (probablement KV 456). De Marin Marais, on entend Les Folies d’Espagne dans une transcription pour violoncelle baroque et clavecin. Avec sa propre La Follia pour violoncelle solo (2021), Thierry Escaich montre comment musique baroque et création contemporaine peuvent « se rejoindre », et il en va de même de Vladimir Kobekin (né en 1947) et de sa Gaillarde. Le violoncelle sait être « sans frontières », comme dans la célèbre Bacchiana Brasileira n°5 de Villa-Lobos, ouvrage combinant forme classique et folklore (donné ici sans voix, dans une transcription pour violoncelle et guitare). La musique peut être considérée comme un « métissage permanent », affirme-t-on en conclusion. On avait compris.
Marc Vignal

Œuvres de ou d’après Luigi Boccherini, Claude Debussy, Heitor Villa-Lobos, Willlem de Fesch, Gabriel Fauré, Maria Theresia von Paradis, Johann Ernst Gaillard, Marin Marais, Thierry Escaich, Jules Matton et Vladimir Kobekin
Anastasia Kobekina (violoncelle, violoncelle baroque), Emmanuel Arakélian (clavecin), Thibault Cauvin (guitare), Tristan Pereira (percussions)
1 CD Mirare
52 min

mis en ligne le lundi 19 septembre 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.