Mercredi 18 juillet 2018
Somptueux et moelleux
Grandes orgues dans l’Allemagne du nord par Kei Koïto
Splendour

Dans l’église Saint Etienne de Tangermünde, une ville d’une dizaine de milliers d’habitants située à une centaine de kilomètres à l’ouest de Berlin, se trouve l’un des orgues les plus anciens de toute l’Europe. Construit vers 1624, plusieurs fois restauré, démonté en 1990 puis remonté en 1994 suivant le devis d’origine, il a conservé 28 des 32 jeux d’origine. C’est ainsi qu’il a naturellement tenté Kei Koïto, qui poursuit inlassablement son exploration des œuvres composées par les maîtres du baroque allemand. Splendour est consacré à l’âge d’or de la musique d’orgue d’Allemagne du nord, un répertoire particulièrement adapté à l’instrument de Tangermünde, caractéristique des facteurs hambourgeois de l'époque de la Hanse. Le programme est riche, mêle des pièces chorales aux morceaux pour orgue seul, et crée une atmosphère typique des célébrations où cette musique accompagne le recueillement et les cortèges des fidèles. Kei Koïto est particulièrement à l‘aise dans ce registre à la fois lyrique et grave, mais le plus remarquable est la sonorité globale de ces orgues, plus ronde, plus moelleuse et plus imposante que celle de la plupart des orgues baroques, probablement grâce au matériau ancien des tuyaux et aux résonances de l’édifice.
Gérard Pangon

Pièces de Tunder, Buxtehude, Michael, Jacob et Hieronymus Praetorius, Decker, Scheidemann, Stadtmayr, Hassler, Weckmann, Decius, Böhm, Goudimel
Kei Koïto (orgue)
Il Canto di Orfeo
Direction musicale : Gianluca Capuano
1 CD Deutsche Harmonia Mundi 88985437672
1 h 13 min

mis en ligne le samedi 16 septembre 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.